Un son qui vous colle à la peau

Vous aimez peut-être comme moi réécouter des sons, des voix, des musiques pour vous remémorer un lieu, un moment ou une personne. Le tatoueur américain Nate Siggard a créé une application pour « faire parler un tatouage » grâce à la réalité augmentée.

Le principe est le suivant :

  • son client enregistre une voix ou un son de maximum 30 secondes et le charge sur la plateforme Skin Motion
  • l’enregistrement est transposé en onde sonore
  • le client va chez un tatoueur qui transforme l’onde sonore en un pochoir qu’il tatoue sur une surface plate de la peau

Toute personne qui a téléchargé l’application Skin Motion peut ensuite « scanner » le tatouage et faire résonner le son enregistré !


Pour mieux comprendre comment fonctionnait son service, j’ai enregistré la description de Sweetsounds :

et l’ai transposé en pochoir sur leur site :

Je n’ai pas pu aller plus loin par contre car il faut ensuite…aller se le faire tatouer ! Une fois le tatouage réalisé, je n’aurais plus eu qu’à payer 40$, envoyer la photo du tatouage et enfin créer l’animation qui se jouera à chaque scan – la « vague » bleue qui se déplace sur la représentation de l’onde. Pour disposer du service ad vitam aeternam comptez un abonnement de 10 $ par an à la plateforme.


Bien que leur enthousiasme apparaisse parfois un peu exagéré (« à l’américaine »!), les personnes qui ont tenté l’expérience en semblent ravies : messages d’amour de leur compagne ou de leurs enfants, aboiement de leur chien adoré, voix d’un parent décédé – récupérée via un message laissé sur le répondeur ou de l’enregistrement d’un discours #skinmotiontatoo

Si ça vous intéresse, sachez que c’est arrivé aussi en France !! Voici un tatoueur qui propose ce service à Nice et qui a apparemment de plus en plus de demandes. Son site présente deux exemples : celui d’une cliente qui a enregistré la voix de son frère qui « lui dit quelque chose qu’il ne [lui avait] jamais dit avant » et un autre la voix de ses 3 enfants lui déclarant un à un leur amour. Et ici une tatoueuse fait sa demande en mariage…en tatouage.

A la première vidéo que j’ai vu, j’ai cru naïvement que l’application reconnaissait effectivement l’onde dessinée. Disons qu’elle a plutôt l’air de détecter la forme puis de l’associer à l’enregistrement correspondant hébergé sur la plateforme. Si cette technologie existe peut-être que d’autres tatoueurs font la même chose avec des formes différentes…